Maurice de la Pintière
PEINTRE-CARTONNIER

1920 - 1940 : Ses dessins de jeunesse préfigurent déjà un talent certain. Dès son plus jeune âge, il s'exerce en caricaturant ses professeurs.

1939 - 1945 : Il est étudiant aux Beaux-Arts lorsque la Seconde Guerre Mondiale éclate. Il peint des gouaches satiriques représentant les événements de la guerre et l'occupation allemande. Résistant, il est déporté sous le matricule 31115, de 1943 à 1945. Après la Libération, il réalise une série de 31 lavis témoignant des conditions de vie dans les camps de concentration Buchenwald, Dora et Belgen-Belsen.

1945 - 1960 : Après la guerre, Maurice de la Pintière travaille comme illustrateur, notamment pour des journaux et livres pour enfants : La Semaine de Suzette, l'Intrépide, Coeurs Vaillants, Fripounet ...

Depuis les années 60' : Maurice de la Pintière réalise des grands formats destinés à être tissés. Ses premières tapisseries représentent des scènes animalières. Puis son oeuvre s'enrichit d'une dimension symbolique forte, attachée à la spiritualité. Il crée notamment une série de tapisseries sur le thème de l'Apocalypse, aujourd'hui exposées à Angers.

A travers sa vie et son oeuvre, Maurice de la Pintière fait passer un message de paix et de liberté.

  Dessins de jeunesse | La Guerre | L'illustration | Les tapisseries